Syndrome du canal carpien

Le canal carpien est un canal ostéofibreux, situé à la face antérieure du poignet, limité en arrière par un demi cercle des os du carpe et en avant par le ligament annulaire antérieur du carpe. Au canal on retrouve des tendons des muscles fléchisseurs superficiels des doigts, le tendon du muscle long fléchisseur du pouce et le nerf médian.

Le syndrome du canal carpien est l’ensemble des symptômes liés à la compression ou à l’irritation du nerf médian dans le canal carpien.
L’incidence moyenne actuellement est estimée autour de 3/1000 (1 à 2/1000 chez les hommes, 4 à 5/1000 chez les femmes).

Étiologie

Dans la grande majorité des cas, le syndrome du canal carpien est idiopathique, sans que l’on puisse identifier une cause.

Parfois on peut mettre en évidence l’existence des formes secondaires liées à:
hypothyroïdie
diabète
microtraumatismes répétés, (synovite d’origine mécanique)
maladies systémiques : polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux (synovite d’origine inflammatoire)
déformations post-traumatiques du squelette carpien (cals vicieux après fractures)
hématome, kyste synovial ou lipome intracanalaire

présence intracanalaire des corps musculaires des fléchisseurs ou des muscles lombricaux
la grossesse

Symptômes

Les signes cliniques subjectifs du syndrome du canal carpien sont des paresthésies dans le territoire anatomique du nerf médian (la face palmaire des trois premiers doigts).

Dans les formes typiques, les paresthésies sont nocturnes, réveillant le patient et l’obligeant de se lever. Dans la journée, elles peuvent être déclenchées par certaines positions.

Le soulagement est typiquement obtenu en baissant et secouant la main ou en effectuant des mouvements répétés des doigts.

Les paresthésies peuvent devenir douloureuses. Les douleurs parfois irradient vers le coude ou l’épaule.

Le syndrome du canal carpien peut évoluer vers des troubles sensitifs permanents et vers une atrophie et paralysie des muscles du pouce (éminence thénar).

Diagnostic

Dans la plupart des cas un simple examen clinique est suffisant pour poser le diagnostic du syndrome du canal carpien devant les signes objectifs du déficit sensitif et moteur dans le territoire du nerf médian à la main et la positivité des manœuvres de provocation.

Électromyogramme

Dans les présentations typiques, le tableau clinique est suffisant pour poser le diagnostic.

L’électromyogramme reste un examen complémentaire qui permet d’évaluer le niveau et le degré de compression du nerf médian. Il permet d’écarter une compression du nerf médian au bras distal ou l’avant bras proximal ou de mettre en évidence une pathologie associée (neuropathie périphérique).

Imagerie

L’examen radiographique, scanographique ou l’IRM sont rarement utiles, mais peuvent contribuer à la recherche des causes du syndrome du canal carpien secondaire.

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical est proposé si le traitement conservateur n’est pas efficace ou d’emblée si le syndrome du canal carpien est évolué.

Ce traitement consiste en une décompression du canal carpien par ouverture du ligament annulaire antérieur du carpe. L’intervention est réalisée le plus souvent en chirurgie ambulatoire, sous anesthésie locorégionale.

La récupération peut être rapide et complète en cas de syndrome du canal carpien modéré, en revanche, si la lésion est plus sévère la récupération peut être plus longue et parfois incomplète.

Bibliographie

Samson P. Le syndrome du canal carpien. Chir Main 2004;23(suppl1):S165-77.
Bouche P. Syndromes canalaires des membres. Encycl Méd Chir AKOS (Traité de Médecine) 2010;5-1051.
Foucher G, Buch N. Syndrome du canal carpien. Encycl Méd Chir Appareil locomoteur 1998;14-069-A-10.
Gelfman R, Melton LJ, Yawn BP, Wollan PC, Amadio PC, Stevens JC. Long-term trends in carpal tunnel syndrome. Neurology 2009;72(1):33-41.
Nordstrom DL, DeStefano F, Vierkant RA, Layde PM. Incidence of diagnosed carpal tunnel syndrome in a general population. Epidemiology 1998;9(3):342-5.
Bland JD, Rudolfer SM. Clinical surveillance of carpal tunnel syndrome in two areas of the United Kingdom, 1991-2001. J Neurol Neurosurg Psychiatry 2003;74(12):1674-9.
Mondelli M, Giannini F, Giacchi M. Carpal tunnel syndrome incidence in a general population. Neurology 2002;58(2):289-94.
Atroshi I, Englund M, Turkiewicz A, Tagil M, Petersson IF. Incidence of physician-diagnosed carpal tunnel syndrome in the general population. Arch Intern Med 2011;171(10):943-4.
Burke FD, Wilgis EF, Dubin NH, Bradley MJ, Sinha S. Relationship between the duration and severity of symptoms and the outcome of carpal tunnel surgery. J Hand Surg Am 2006;31(9):1478-82.